Renforcer les capacités pour faire progresser la mise en œuvre du Programme 2030

Les interventions mises en œuvre en réponse à la pandémie de COVID-19 ont mis à l'épreuve, à tous les niveaux, les capacités d’encadrement renouvelées du système des coordonnateurs résidents, mettant en évidence l’intérêt de la coordination de manière bien plus évidente qu’au cours de n'importe quelle autre année et démontrant le bien-fondé de l’approche consistant à accroître les investissements.

Aujourd’hui, les coordonnatrices et coordonnateurs résidents ont des profils plus variés qu’au début de la réforme

  • Il y a plus de femmes que d'hommes dans les rangs des coordonnateurs résidents
  • Les taux de représentation des régions géographiques d’origine dans les rangs des coordonnateurs résidents demeurent proches de 50%
  • La diversité des organisations dont sont issus les coordonnateurs résidents a continué de croître
  • Il y a de très nombreuses nationalités différentes dans les rangs des coordonnateurs résidents

Coordonnateurs résidents nommés, par genre

 

Plus de femmes que d'hommes pour la première fois en 2020

Il y a désormais plus de femmes que d'hommes dans les rangs des coordonnateurs résidents

Plus de femmes que d'homms pour la première fois en 2020. Il y a désormais plus de femmes que d'hommes dans les rangs des coordonnateurs résidents
Il y a désormais plus de femmes que d'hommes dans les rangs des coordonnateurs résidents
https://unsdg.un.org/fr/rapport-2021-presidente-gnudd/encadrement?card=40

Coordonnateurs résidents nommés, par origine géographique

 

Représentation des genres et des régions géographiques d'origine

Les taux de représentation des genres et des régions géographiques d’origine dans les rangs des coordonnateurs résidents restent invariablement proches de 50% en dépit de fluctuations dues à la mobilité des coordonnateurs résidents

Les taux de représentation des genres et des régions géographiques d’origine dans les rangs des coordonnateurs résidents restent invariablement proches de 50% en dépit de fluctuations dues à la mobilité des coordonnateurs résidents
https://unsdg.un.org/fr/rapport-2021-presidente-gnudd/encadrement?card=42

Coordonnateurs résidents, par entité d’origine

 

Diversité des organisations d'origine

Depuis la réforme, les coordonnateurs résidents sont issus d'une plus grande variété d'entités de l’ONU, mais aussi d’organisations externes au système de l’ONU

Diversité des organisations d'origine - Depuis la réforme, les coordonnateurs résidents sont issus d'une plus grande variété d'entités de l’ONU, mais aussi d’organisations externes au système de l’ONU
https://unsdg.un.org/fr/rapport-2021-presidente-gnudd/encadrement?card=44

Les coordonnateurs résidents doivent être des dirigeants hautement qualifiés capables d’appuyer de manière efficace les efforts visant à faire progresser la mise en œuvre des ODD.

Aujourd'hui plus que jamais, les coordonnateurs résidents doivent avoir une compréhension approfondie du changement de paradigme que représente le Programme 2030, la capacité de répondre aux besoins spécifiques des pays selon le contexte national et disposer d'une expérience dans les trois piliers de l'action de l'ONU.

En 2020:

  • Les qualités de direction du coordonnateur résident ont été définies
  • Le Centre d'évaluation des coordonnateurs résidents a été entièrement repensé ;
  • Les coordonnateurs résidents nouvellement entrés en fonction ont bénéficié de séances d’accompagnement individualisées 
  • Les coordonnateurs résidents nouvellement entrés en fonction ont également bénéficié d’un programme de mentorat supplémentaires de six mois.
    Un processus de certification relatif à la maîtrise des fondamentaux en matière d’ODD ("SDG Prime certification", en anglais) a été lancé.
  • La filière de talents pour les fonctions de coordonnateur résident agissant en qualité de coordonnateur de l’action humanitaire a également été mise en place.
  • Le système d’évaluation de la performance des coordonnateurs résidents et des équipes de pays des Nations Unies a été amélioré. Les coordonnateurs résidents ont été inclus dans le pool des superviseurs des représentants de 18 entités des équipes de pays des Nations Unies et les retours d’information soumis par les membres des équipes de pays des Nations Unies ont été pris en compte dans le processus d'évaluation de la performance des coordonnateurs résidents.

Opinion des gouvernements : les coordonnateurs résidents ont fait preuve de capacités accrues en termes d’autorité, de direction et d’impartialité

 
77%

des gouvernements des pays de programme estiment que les coordonnateurs résidents ont fait preuve d’une autorité renforcée, contre 59% en 2019

77% des gouvernements des pays de programme estiment que les coordonnateurs résidents ont fait preuve d’une autorité renforcée, contre 59% en 2019.
77% des gouvernements des pays de programme estiment que les coordonnateurs résidents ont fait preuve d’une autorité renforcée, contre 59% en 2019.
https://unsdg.un.org/fr/rapport-2021-presidente-gnudd/encadrement?card=47

Opinion des gouvernements : les coordonnateurs résidents ont les compétences et le profil adéquats

 
88%

des gouvernements des pays de programme sont d’accord avec l’affirmation selon laquelle le coordonnateur résident a les compétences et le profil adéquats pour appuyer le développement de leur pays

88% des gouvernements des pays du programme sont d’accord avec l’affirmation selon laquelle que le coordonnateur résident a les compétences et le profil adéquats pour appuyer le développement de leur pays
88% des gouvernements des pays du programme sont d’accord avec l’affirmation selon laquelle que le coordonnateur résident a les compétences et le profil adéquats pour appuyer le développement de leur pays
https://unsdg.un.org/fr/rapport-2021-presidente-gnudd/encadrement?card=49

Opinion des gouvernements : le personnel de l’ONU dispose des capacités adéquates

 
85%

des gouvernements des pays de programme indiquent que le personnel des équipes de pays des Nations Unies possède les compétences et les capacités nécessaires pour appuyer le développement de leur pays

85% des gouvernements des pays de programme indiquent que le personnel des équipes de pays des Nations Unies possède les compétences et les capacités nécessaires pour appuyer le développement de leur pays
85% des gouvernements des pays de programme indiquent que le personnel des équipes de pays des Nations Unies possède les compétences et les capacités nécessaires pour appuyer le développement de leur pays
https://unsdg.un.org/fr/rapport-2021-presidente-gnudd/encadrement?card=51

L’autorité des coordonnateurs résidents a été consolidée par des bureaux renforcés et dotés d’effectifs complets

Tout a été mis en œuvre pour renforcer les capacités et les compétences des personnels au sein des Bureaux des coordonnateurs résidents. Cela a été fait par le biais de l'apprentissage et du partage des connaissances entre pairs, de l’organisation de webinaires, de la dispensation de formations régionales sur mesure et de l’organisation de sessions thématiques d'intégration au niveau mondial.

 

Hausse des effectifs et évolution de l’équilibre entre les sexes au niveau des fonctions clés des bureaux des coordonnateurs résidents

 

En 2020, la plupart des bureaux de coordonnateurs résidents avaient pourvu leurs cinq postes clés

En 2020, la plupart des bureaux de coordonnateurs résidents avaient pourvu leurs cinq postes clés
En 2020, la plupart des bureaux de coordonnateurs résidents avaient pourvu leurs cinq postes clés
https://unsdg.un.org/fr/rapport-2021-presidente-gnudd/encadrement?card=53

Les résultats sont visibles : 
 

Les planificateurs stratégiques ont contribué à renforcer le rôle d’encadrement des coordonnateurs résidents et la capacité de l’ONU à proposer des idées, permettant ainsi d’améliorer la qualité des processus analytiques et programmatiques dans le cadre de la conduite des analyses communes de pays et de l’élaboration les plans-cadres de coopération.

Les administrateurs chargés des partenariats ont fait avancer les débats sur les fonds de financement commun par pays, le financement des ODD et les la manière dont le secteur privé assume son devoir de diligence.

La contribution des économistes a changé la donne en permettant aux équipes de pays des Nations Unies d’axer davantage leur action sur les questions relatives à la transformation économique et au financement des ODD. Pour ce faite, les économistes ont travaillé en étroite collaboration avec des entités comme le Département des affaires économiques et sociales, le Centre du commerce international et la Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement, ainsi qu’avec les institutions financières internationales.

Les administrateurs chargés des communications ont organisé des réunions avec les équipes de pays des Nations Unies pour leur communiquer des informations, en particulier sur les besoins des pays dans le contexte de la pandémie de COVID-19, notamment par le biais de documents traduits dans des langues et dialectes locaux et adaptés aux personnes âgées, aux minorités ethniques et aux populations autochtones.

Les administrateurs des données ont développé une approche plus avisée en matière de données et reposant davantage sur des éléments probants. Ils ont en outre participé à des échanges interrégionaux sur les meilleures pratiques en matière de visualisation des données au niveau des pays dans le cadre de la réponse à la pandémie de COVID-19.

Les bureaux des coordonnateurs résidents ont par ailleurs eu accès à des moyens supplémentaires, comme la mise à disposition de conseillers pour la paix et le développement, de conseillers pour l'égalité des sexes et de conseillers pour les droits de l'homme, lesquels ont été déployés par le système des Nations Unies en réponse à des contextes nationaux particuliers.

Coordination au niveau régional à l’appui du système de coordonnateurs résidents

Les équipes régionales du Bureau de la coordination des activités de développement, qui ont atteint leur pleine capacité de fonctionnement, sont désormais pleinement opérationnelles.

64%

des personnels des équipes régionales du Bureau de la coordination des activités de développement sont des femmes

Les équipes régionales du Bureau de la coordination des activités de développement fournissent principalement un soutien au niveau des pays, mais apportent aussi leur appui au travail de collaboration régionale, aux initiatives transfrontalières et à la promotion de la connectivité mondiale

En 2020, les équipes régionales du Bureau de la coordination des activités de développement ont :

  • appuyé les interventions de lutte contre la COVID-19
  • fourni aux équipes de pays des Nations Unies un service d’assurance qualité dans le cadre de la préparation des nouvelles analyses communes de pays et des nouveaux plans-cadres de coopération
  • apporté leur concours à la mise en œuvre de la réforme du système des Nations Unies pour le développement
  • participé à la mise en œuvre des stratégies régionales de l’ONU
  • aidé les pays de s’intégrer dans les processus mondiaux

COVID Response

En Amérique latine et dans les Caraïbes, l'équipe régionale du Bureau de la coordination des activités de développement a organisé un dialogue stratégique entre le secteur privé et les coordonnateurs résidents en vue d'accroître la participation des entreprises privées dans les ripostes nationales engagées face à la crise de la COVID-19.
A borderless map of the Latin America and the Caribbean region.
En Amérique latine et dans les Caraïbes, l'équipe régionale du Bureau de la coordination des activités de développement a organisé un dialogue stratégique entre le secteur privé et les coordonnateurs résidents en vue d'accroître la participation des entreprises privées dans les ripostes nationales engagées face à la crise de la COVID-19.
https://unsdg.un.org/fr/rapport-2021-presidente-gnudd/encadrement?card=69

Qualité des analyses et de la programmation

Les bureaux régionaux de la coordination des activités de développement pour l’Asie-Pacifique, l’Europe et l’Asie centrale, ainsi que les États arabes ont aidé à la formalisation et à l'intégration de la question climatique dans les analyses communes de pays et les plans-cadres de coopération dans les différentes régions.
A borderless map of the Asia and the Pacific, Europe and Central Asia and the Arab States regions.
Les bureaux régionaux de la coordination des activités de développement pour l’Asie-Pacifique, l’Europe et l’Asie centrale, ainsi que les États arabes ont aidé à la formalisation et à l'intégration de la question climatique dans les analyses communes de pays et les plans-cadres de coopération dans les différentes régions.
https://unsdg.un.org/fr/rapport-2021-presidente-gnudd/encadrement?card=71

Dans la région Asie-Pacifique, l'équipe régionale du Bureau de la coordination des activités de développement et la CESAP ont conjointement mobilisé les contributions financières de plus de 30 entités basées à Bangkok afin de pouvoir proposer des ressources et des compétences aux équipes de pays des Nations Unies par le biais d'un centre de gestion des connaissances nouvellement créé. 

Les équipes régionales du Bureau de la coordination des activités de développement pour l’Amérique latine et les Caraïbes ainsi que pour l’Europe et l’Asie centrale ont fourni un service de conseils, d’appui technique et d’assurance qualité portant sur les stratégies relatives aux activités opérationnelles. Ce travail a permis à 15 pays d’Amérique latine et des Caraïbes et à 17 pays d’Europe et d’Asie centrale d’adopter une nouvelle stratégie en matière d’activités opérationnelles.

Les équipes régionales du Bureau de la coordination des activités de développement en

Afrique ont facilité, notamment sur le plan technique, la participation des coordonnateurs résidents dans les processus relatifs à la Stratégie intégrée des Nations Unies pour le Sahel, à la Stratégie régionale des Nations Unies pour la prévention dans la Corne de l’Afrique et à la Stratégie pour les Grands.

Amérique latine et dans les Caraïbes ont fourni un appui aux coordonnateurs résidents et aux équipes de pays des Nations Unies en El Salvador, au Honduras, au Guatemala et au Mexique dans le cadre de l’élaboration du Plan de développement global pour l'Amérique centrale, dont la préparation est coordonnée par la CEPALC

Europe et en Asie centrale a aidé les coordonnateurs résidents à exécuter le Plan d'action pour les Balkans occidentaux et ont assuré la coordination de la conduite d’une évaluation régionale des risques et de la résilience dans la vallée de Fergana et dans les zones frontalières entre l'Asie centrale et l'Afghanistan. Ce travail a été réalisé avec la participation du Département des affaires politiques et de la consolidation de la paix / Département des opérations de paix et du PNUD.

Processus mondiaux

À l'occasion du 75ème anniversaire de l'ONU, l’équipe régionale du Bureau de la coordination des activités de développement pour l’Europe et l’Asie centrale a assuré le suivi et la communication des conclusions de différents dialogues organisés en vue de mobiliser les citoyens de 18 pays de la région autour de l'initiative mondiale UN@75.
A borderless map of the Europe and Central Asia region.
À l'occasion du 75ème anniversaire de l'ONU, l’équipe régionale du Bureau de la coordination des activités de développement pour l’Europe et l’Asie centrale a assuré le suivi et la communication des conclusions de différents dialogues organisés en vue de mobiliser les citoyens de 18 pays de la région autour de l'initiative mondiale UN@75.
https://unsdg.un.org/fr/rapport-2021-presidente-gnudd/encadrement?card=78

Opinion des bureaux des coordonnateurs résidents : appui fourni par le Bureau régional de coordination des activités de développement

 

L’appui des équipes régionales du Bureau de la coordination des activités de développement a été particulièrement significatif dans les domaines du partage des connaissances, du renforcement des capacités, de l'assurance qualité et de la mise en œuvre de la réforme.

L’appui des équipes régionales du Bureau de la coordination des activités de développement a été particulièrement significatif dans les domaines du partage des connaissances, du renforcement des capacités, de l'assurance qualité et de la mise en œuvre de la réforme.
L’appui des équipes régionales du Bureau de la coordination des activités de développement a été particulièrement significatif dans les domaines du partage des connaissances, du renforcement des capacités, de l'assurance qualité et de la mise en œuvre de la réforme.
https://unsdg.un.org/fr/rapport-2021-presidente-gnudd/encadrement?card=55
A group of adolescent girls are working together to coordinate plans.

94% des coordonnateurs résidents estiment que l’appui qui leur a été fourni par les équipes régionales du Bureau de la coordination des activités de développement a été approprié ou très approprié, tous types d’appuis confondus

 

Système de gestion de l’information du GNUDD, 2020

Appui fourni au niveau mondial au système des Nations Unies pour le développement

The Development Coordination Office supported the Resident Coordinator system and the UN development system at large to ensure business continuity and leveraged the COVID-19 response to recover better

Le Bureau de la coordination des activités de développement a codirigé avec le PNUD la préparation du Cadre des Nations Unies pour une réponse socio-économique immédiate à la COVID-19 et la mise au point d'indicateurs associés destinés à suivre les résultats de l’appui apporté par l’ONU aux pays.

 

En mai 2020, des plans de continuité des activités opérationnelles ont été activés par 131 bureaux de coordonnateurs résidents en réponse à la pandémie de COVID-19

Dans le même temps, le Bureau de la coordination des activités de développement a continué à constituer un élément d’armature du système des coordinateurs résidents

Le Bureau de la coordination des activités de développement a fourni un soutien en matière d’instruments de politique pour appuyer l’action des bureaux des coordonnateurs résidents et aux équipes de pays des Nations Unies, ce qui s’est traduit par une amélioration des processus d’analyse, de programmation et d’établissement des rapports sur les résultats.

Les orientations supplémentaires relatives au plan-le cadre de coopération ont été finalisés et lancées par le Groupe des Nations Unies pour le développement durable. En outre, le Bureau de la coordination des activités de développement a collaboré de manière régulière, à travers des circuits formels et informels, avec les principaux fonds, programmes et agences des Nations Unies afin de permettre la préparation de plans-cadres de coopération de qualité selon un processus harmonisé et en étroite collaboration avec les équipes régionales du Bureau de la coordination des activités de développement

Le Bureau de la coordination des activités de développement a contribué à l’exécution des mandats du système des Nations Unies pour le développement en matière de réformes, notamment s’agissant de l’examen des bureaux multipays et de la mise en œuvre du programme d’efficience

  • De nouveaux administrateurs chargés des activités de coordination et de nouveaux spécialistes des questions de coordination régionale ont été recrutés en renfort dans le cadre de détachements de postes afin d’être déployés au niveau de différents bureaux multipays des Caraïbes, du Pacifique et de la région de l’Atlantique, de l’océan Indien et de la Chine méridionale. Par ailleurs, le nouveau bureau multipays pour le Pacifique Nord est en cours de création.
  • Le Bureau de la coordination des activités de développement a joué un rôle de premier plan s’agissant de faciliter le processus interinstitutions de mise en œuvre des engagements en matière d’efficience au niveau des stratégies relatives aux activités opérationnelles, des services internes communs et des locaux partagés. Une équipe spéciale interinstitutions s'emploie à établir des méthodologies et paramètres plus clairs qui permettent d’accroître les gains d’efficience.

Le Bureau de la coordination des activités de développement a en outre facilité la collaboration du système des Nations Unies pour le développement avec les États membres pour la communication des résultats et aidé à mobiliser des ressources pour financer le système redynamisé des coordonnateurs résidents, tout en renforçant la qualité du financement du système des Nations Unies pour le développement, notamment en suivant la mise en œuvre du pacte de financement

Le Bureau de la coordination des activités de développement a continué à jouer un rôle moteur pour le Groupe des Nations Unies pour le développement durable, tout en facilitant la mise en œuvre d'autres priorités et mécanismes interinstitutionnels majeurs

  • Le Bureau de la coordination des activités de développement a soutenu les efforts visant à renforcer les synergies entre les interventions de développement, d'aide humanitaire et de consolidation de la paix dans huit pays prioritaires, dans le cadre des activités du secrétariat conjoint du Comité directeur mixte chargé de promouvoir la collaboration entre les secteurs de l’humanitaire et du développement
  • Il a œuvré à faire avancer la mise en œuvre des initiatives du Secrétaire général sur le handicap, la jeunesse, la parité entre les sexes, le climat, les données et le financement des ODD.

Opinion des entités du système des Nations Unies pour le développement : le Bureau de la coordination des activités de développement a aidé de manière effective les entités à collaborer avec :

 
71%

des agences, fonds et programmes sont « d'accord » ou « tout à fait d'accord » avec l’affirmation selon laquelle le Bureau de la coordination des activités de développement les a aidés à collaborer avec le Pacte de financement

71% des agences, fonds et programmes sont "d'accord" ou "tout à fait d'accord" avec l’affirmation selon laquelle le Bureau de la coordination des activités de développement les a aidés à collaborer avec le Pacte de financement.
https://unsdg.un.org/fr/rapport-2021-presidente-gnudd/encadrement?card=224
Plus de 90%

des coordonnateurs résidents estiment que l’appui fourni par le Bureau de la coordination des activités de développement a été « approprié » ou « très approprié »

Les effectifs du Bureau de la coordination des activités de développement sont pratiquement au complet

En mars 2021, le Bureau de la coordination des activités de développement comptait, au niveau mondial

67 sur 68%

de fonctionnaires en poste

62%

de fonctionnaires femmes

53%

de fonctionnaires issus de pays de programme

Le Bureau de la coordination des activités de développement publie des offres d’emploi qui encouragent les personnes vivant avec un handicap à se porter candidates aux postes ouverts et dispose d’un petit fonds destiné à lui permettre de proposer des aménagements aux candidats, personnels nouvellement embauchés ou fonctionnaires en poste vivant avec un handicap


Les capacités des bureaux des coordonnateurs résidents et des équipes régionales du Bureau de la coordination des activités de développement sont encore en train de se constituer et varient sensiblement d’un bureau à l’autre et d’une équipe à l’autre  

  • Les bureaux des coordonnateurs résidents continueront d’être renforcés et des passerelles continueront d’être créées en leur sein et avec les autres entités, de sorte qu’ils puissent accéder aux ressources et compétences disponibles dans l'ensemble des entités du système des Nations Unies pour le développement, et ce à tous les niveaux..
  • Le processus de mise en œuvre des nouvelles capacités régionales du Bureau de la coordination des activités de développement fera l'objet d'un examen continu et guidera l'examen du système des coordonnateurs résidents.
  • L'examen du système des coordonnateurs résidents permettra d’analyser de manière approfondie ces défis et d’autres, afin notamment d’identifier les moyens de réduire les lourdeurs liées à la mise en œuvre des nouvelles capacités et d’envisager de manière plus globale la configuration et la performance du Bureau de la coordination des activités de développement.