Communication

| Photo : © Tom Perry/World Bank

Une nouvelle ère dans la communication
 

Nous assistons à l’avènement d’une ère dans laquelle la communication et l’engagement du public se font désormais à l’échelle mondiale. Nous avons plus que jamais besoin de mener des actions de communication et de sensibilisation pour inciter les gouvernements, les organisations et les détenteurs de droits à s’engager dans un dialogue constructif au service du développement durable. 

Dans sa résolution historique 72/279, l’Assemblée générale a décidé de transformer en profondeur le système des Nations Unies pour la coordination du développement afin de mieux répondre aux enjeux du Programme de développement durable à l’horizon 2030. Dans l’optique de renforcer l’engagement pour la réalisation de ce Programme, un renforcement du dispositif de communication et de sensibilisation a été engagé. 

La voie à suivre

Grâce à une approche intégrée renforcée, le Groupe des Nations Unies pour le développement durable (GNUDD) pourra renforcer son appui à la mise en œuvre du Programme 2030 au niveau des pays et permettre au système de parler d’une voix plus unifiée. En joignant nos efforts, nous ferons émerger des opportunités de collaborations renforcées avec les gouvernements, les donateurs, le secteur privé et la société civile et ouvrira les portes de nouveaux partenariats innovants. De fait, en unissant les forces des agences, fonds et programmes de par le monde, nous permettons aux équipes de pays qui travaillent sur le terrain d’avoir davantage de poids et de jouir d’une plus grande crédibilité. 

En adoptant une approche intégrée pour son système de messagerie, son dispositif de communication des données, ses technologies de la communication et ses activités de sensibilisation ciblées, le GNUDD se donne les moyens de convaincre plus efficacement du bien-fondé de la réalisation des Objectifs de développement durable. Le Bureau de la coordination des activités de développement (BCAD), qui assure le secrétariat du Groupe, entend ainsi mettre en place un mécanisme de collecte coordonnée des données, qui permettra de communiquer des résultats plus précis et plus fiables à l’échelle mondiale, régionale et nationale. Cette approche de la communication fondée sur des données probantes aidera davantage encore les équipes de pays à produire des analyses de fond à l’attention des gouvernements et des parties prenantes.

Parler d’une seule voix permet de donner plus de force aux agences, fonds et programmes à travers le monde et nous rapproche de la concrétisation de l’engagement que le monde a pris pour 2030.