Le plan-cadre de coopération

| Photo : © UN Photo/Martine Perret

Plan-cadre de coopération des Nations Unies pour le développement durable
 

Le plan-cadre de coopération des Nations Unies pour le développement durable (anciennement “Plan-cadre des Nations Unies pour l'aide au développement”) est le principal instrument permettant au système des Nations Unies de planifier et de mener dans chaque pays des activités de développement. Cet instrument a été élaboré à la suite de l’appel des Etats membres à une réforme du système des Nations Unies pour le développement visant à renforcer la coordination de l’aide apportée aux pays en vue de la réalisation du Programme 2030.

Compte tenu de l’ambition dont témoignent les objectifs de développement durable (ODD) du Programme 2030 et de leur échéance très proche, la mise en pace de ce nouveau plan-cadre de coopération marque un tournant décisif. Le plan-cadre de coopération  régit l’ensemble du cycle de programmation, organisant la planification, l’exécution, le suivi, le contrôle et l’évaluation de l’action collective conduite par le système des Nations Unis à l’appui du Programme 2030. Le plan-cadre de coopération, qui résulte d’un accord entre l’ONU et le gouvernement hôte, définit et énumère les activités menées dans le pays par le système des Nations Unies pour le développement et configure les moyens dont celui-ci a besoin à l’intérieur et à l’extérieur du pays.  

Les nouveaux plans-cadres de coopération visent quatre objectifs principaux. 

  1. Ils doivent énoncer précisément la manière dont le système des Nations Unies dans son ensemble entend aider les pays à répondre à leurs priorités nationales et à surmonter les obstacles qu’ils rencontrent sur la voie de la réalisation des objectifs de développement durable. Le Plan-cadre de coopération est un outil au service de la transformation économique qui offre aux pays divers moyens leur permettant de recentrer leurs politiques et leurs pratiques économiques sur le développement durable, le but étant de promouvoir des activités économiques inclusives, diversifiées et créatrices d’emplois qui fassent progresser les droits et le bien-être de l’ensemble des citoyens, renforcent les économies et protègent la planète. 
     
  2. Le plan-cadre de coopération doit incarner l’esprit de collaboration qui est au cœur du Programme 2030. Il s’agit de nouer des partenariats non seulement avec les gouvernements hôtes, mais également avec toutes les parties prenantes – société civile, universités, parlements, secteur privé, partenaires bilatéraux – afin d’exploiter au mieux nos forces et d’insuffler des changements profonds. 
     
  3. Les plans-cadres de coopération doivent permettre de concrétiser l’engagement que nous avons pris de ne laisser personne de côté et de prendre des mesures tangibles en faveur des populations sur place, en particulier des personnes les plus démunies. Les équipes de pays des Nations Unies devront plus que jamais analyser en détail des données toujours plus fines, sans s’arrêter aux moyennes nationales, en s’employant davantage à favoriser l’inclusion et à lutter contre les inégalités. 
     
  4. Le plan-cadre de coopération doit fournir aux équipes de pays des Nations Unies les moyens d’adapter leur action aux besoins propres et à la situation particulière de chaque État Membre, en veillant à ce que toutes les entités du système, qu’elles soient présentes ou non dans le pays, concourent effectivement à la mise en œuvre du Programme 2030. 
     

"Nous savons que la réalisation du Programme 2030 pour tous, partout dans le monde, représente la meilleure opportunité dont dispose l’humanité pour garantir la concrétisation progressive des droits de l’homme ainsi qu’un avenir de paix et de prospérité pour toutes et tous. Les nouveaux plans-cadres de coopération des Nations Unies nous offrent une formidable occasion d'intensifier la mise en œuvre du Programme 2030 et de d’en démontrer les effets concrets sur le terrain." 

  - Amina J. Mohammed, Vice-secrétaire général des Nations Unies, Présidente du Groupe des Nations Unies pour le développement durable