Photo : © FAO/IFAD/WFP/Eliza Deacon
Notre mode de fonctionnement

Nos principales missions

L'examen quadriennal complet (QCPR en anglais) est une procédure qui permet à l'Assemblée générale d'évaluer l'efficacité, l'efficience, la cohérence et l'impact des activités opérationnelles de développement. Cette procédure permet également à l’Assemblée générale de définir les orientations de la politique en matière de coopération pour le développement, à l’échelle du système, ainsi que les modalités de leur mise en œuvre par le système des Nations Unies au niveau des pays, en vue de s’adapter à un contexte international évolutif sur les questions de développement et de coopération. 

L'examen quadriennal complet qui s’étend sur la période 2016-2020 et qui a été adopté par la résolution (71/243)de l’Assemblée générale du 21 décembre 2016, est l’aboutissement d’intenses négociations intergouvernementales sur le positionnement à long-terme du système des Nations Unies pour le développement, menées sous l’égide du Groupe des Nations Unies pour le développement durable (GNUDD). La procédure, désormais largement entrée dans sa troisième année d’exécution, oriente le système des Nations Unies pour le développement dans sa politique d’appui à la mise en œuvre du Programme de développement durable à l'horizon 2030, tout en permettant de poursuivre le travail engagé avec l’adoption de la résolution de 2012 relative à l’examen quadriennal complet. L’une des principales composantes de l’examen quadriennal complet de 2016 est l’appel à la constitution d’une nouvelle génération d’équipes de pays des Nations Unies qui soient plus réactives et davantage capables de diriger les activités de soutien déclinées par les Nations Unies au niveau des pays de manière intégrée et efficace.

En tant que secrétariat du GNUDD, le Bureau de l’ONU pour la coordination des activités de développement (BCAD)fournit au système de l’ONU pour le développement un service de soutien technique et d’orientation dans le cadre de la mise en œuvre de l’examen quadriennal complet. Il permet ainsi d’améliorer le fonctionnement du système de l’ONU pour le développement, de mobiliser des ressources afin de répondre à des besoins de financement prioritaires à l’échelle du système et de faciliter les collaborations et partenariats interinstitutionnels mis en place en matière de programmation et de politiques en vue de la réalisation du Programme 2030. A l’échelle des pays, le BCAD aide les Coordonnateurs résidents à superviser les activités menées par l’ensemble des équipes de pays de l’ONU. Il garantit en outre l’exécution de l’ensemble des procédures normalisées d'exploitation du GNUDD, ainsi que la mise en œuvre des analyses communes de pays, des plans-cadres de coopération des Nations Unies pour le développement durable, des stratégies relatives aux modalités de fonctionnement et des mécanismes de financement communs.

Photo : © UNDP Participants to the ENERGEL Summer
Un programme global

Travailler ensemble dans le monde entier


Au le cœur de la transformation que connaît la fonction de coordination des activités de développement des Nations Unies se trouvent les Coordonnateurs résidents. Ces derniers sont les représentants désignés par le Secrétaire général pour les activités de développement au niveau des pays.  Les coordonnateurs résidents constituent la pierre angulaire d'un système de développement cohérent et bien coordonné au sein des Nations Unies, capable de fournir un soutien intégré pour appuyer la réalisation des objectifs de développement durable (ODD), un programme global appelant les agences, fonds et les programmes à collaborer entre elles pour mettre en œuvre les priorités nationales de développement.

L'équipe de pays des Nations Unies

L'équipe de pays des Nations Unies (UNCT) existe dans 131 pays et assure la coordination d’activités dans les 162 pays où les Nations Unies gèrent des programmes. L'UNCT est composée de l’ensemble des entités de l’ONU chargées des questions liées au développement durable et aux situations d’urgence, de relèvement et de transition dans les pays de programme.

L’UNCT est dirigée par le coordonnateur résident des Nations Unies, qui représente le Secrétaire général des Nations Unies dans un pays donné. L’UNCT assure la coordination et la prise de décision interinstitutions au niveau du pays. Il s’agit pour les différentes entités de l’ONU de planifier et travailler ensemble dans le cadre du système des coordonnateurs résidents, en vue de garantir la réalisation d’avancées tangibles à l’appui du programme de développement du gouvernement et notamment des activités prévues par le plan-cadre de coopération des Nations Unies pour le développement durable, lequel régit le cycle d’élaboration des programmes de développement convenu conjointement par l’UNCT et le gouvernement hôte.
 

Le coordonnateur résident

Le coordonnateur résident est le plus haut représentant du système des Nations Unies pour le développement (UNDS) au niveau du pays. Il est chargé de diriger l’équipe de pays des Nations Unies et de garantir le principe de reddition de comptes, à l’échelle du système, concernant les résultats obtenus sur le terrain par la mise en œuvre du plan-cadre de coopération des Nations Unies pour le développement durable. Il est également chargé de coordonner l’appui apporté par l’ONU aux pays dans le cadre de la mise en œuvre du Programme 2030. Le rôle du coordonnateur résident consiste en outre à évaluer les nombreuses ressources que les Nations Unies peuvent mobiliser au service du maintien de la paix. Le coordonateur résident est le représentant désigné du Secrétaire général de l'ONU, à qui il rend compte.
 

Le système des coordonnateurs résidents

Le système des coordonnateurs résidents assure la coordination du fonctionnement de l’ensemble les organismes des Nations Unies chargés de mener des activités opérationnelles de développement au niveau des pays, quelle que soit la nature de ces activités. Le système des coordonnateurs résidents comprend le coordonnateur résident de l’ONU, l'équipe de pays de l’ONU et le bureau du coordonnateur résident. Il est géré par le Bureau de l’ONU pour la coordination des activités de développement.
 
L’action du système des coordonnateurs résidents est centrée sur la promotion du développement durable et du principe de ne laisser personne de côté et poursuit l’objectif ultime d’éliminer la pauvreté sous toutes ses formes et dans toutes ses dimensions, conformément à la nature intégrée du Programme de développement durable à l’horizon 2030. 

L’action du système des coordonnateurs résidents est centrée sur la promotion du développement durable.