Cover shows the title "2020 Secretary General's Report on the implementation of the quadrennial comprehensive policy review" against a purple and blue background.
mai 2020

Rapport 2020 du Secrétaire général sur la mise en œuvre de l’examen quadriennal complet (QCPR)

Conformément aux mandats énoncés dans les résolutions 71/243 et 72/279, ce rapport fait précisément le point sur la mise en œuvre de l’examen quadriennal complet (QCPR) de 2016 et sur les réformes du système des Nations Unies pour le développement.

En se basant sur les données les plus récentes et un certain nombre d’enquêtes menées par le Département des affaires économiques et sociales, ce rapport montre que les réformes du système des Nations Unies pour le développement (UNDS) sont en train d’être consolidées. Le système est mieux armé pour accompagner les pays en ce qu’ils font pour lutter contre la pandémie de maladie à coronavirus (COVID-19) et accélérer la concrétisation des ODD. Le système redynamisé des coordonnatrices et coordonnateurs résidents est désormais fermement établi, ce qui permet à l’UNDS de jouer un rôle de meneur plus fort et indépendant au niveau des pays. Des équipes de pays des Nations Unies nouvelle génération, plus cohérentes et plus réactives aux besoins et aux priorités des pays, sont en train de prendre forme. Des bases solides ont été jetées pour favoriser une culture axée sur les résultats et l’apprentissage et pour améliorer les avantages tirés des opérations. Des défis restent cependant à relever et il faut poursuivre les efforts pour continuer de renforcer la consolidation sous la direction constante de toutes les parties concernées, en assurant un financement durable du système des coordonnatrices et coordonnateurs résidents, en renforçant les capacités en matière d’évaluations à l’échelle du système et en améliorant la mise en œuvre du pacte de financement.

On trouve également dans ce rapport l’ébauche d’une proposition de marche à suivre concernant trois éléments en suspens dans le processus de repositionnement, ainsi qu’un dernier ensemble de mesures visant à renforcer l’appui aux bureaux multipays, de manière à pallier des lacunes historiques dans les possibilités de développement que l’ONU offre aux pays concernés. Une approche clairement différenciée a été définie pour optimiser le riche éventail de ressources techniques au niveau régional, afin de pouvoir à la fois s’attaquer aux problèmes transfrontaliers et renforcer la capacité des équipes de pays à répondre aux besoins des pays. Les États Membres doivent également tenir compte du document stratégique à l’échelle du système.

Enfin, afin d’éclairer l’élaboration du prochain examen quadriennal complet dans le courant de cette année, le rapport analyse un certain nombre de questions qui sont au cœur du soutien intégré que les États Membres attendent de l’UNDS pour mieux se remettre de la crise actuelle et tenir leurs promesses pendant la décennie d’action. L’UNDS devra aider les gouvernements confrontés à des choix difficiles en leur proposant des possibilités d’action et des conseils techniques. Il devra affiner son offre sur des priorités essentielles, telles que l’élimination de la pauvreté, les changements climatiques et la croissance économique durable, et devra renforcer sa capacité à collaborer avec d’autres partenaires, y compris dans les contextes les plus difficiles.