Tonga

Photo : © UNICEF Pacific/2015/Sokhin

Les Tonga

Les Tonga sont l'un des pays et territoires insulaires du Pacifique où l’ONU opère sous la supervision du bureau multipays pour le Pacifique

Les Tonga sont un royaume polynésien de 176 îles du Pacifique Sud (dont 36 sont habitées), situé au sud du Samoa, au sud-est des Fidji et au nord-est de la Nouvelle-Zélande, avec une population de 104.494 habitants (Banque mondiale, 2019). Les Tonga sont divisées en quatre principaux groupes insulaires: Tongatapu, Ha'apai et Vava'u et les Niuas. Le pays est essentiellement rural : environ 25% de la population vit dans des zones urbaines.

Les Tonga sont une monarchie constitutionnelle. La particularité du pays par rapport aux autres nations du Pacifique est qu’il a conservé son indépendance vis-à-vis des puissances coloniales. Les Tonga sont un pays à revenu intermédiaire inférieur, avec un bilan relativement satisfaisant en matière de santé et d'éducation, bien que les taux de pauvreté soient en augmentation et que les indicateurs d'inégalités se détériorent parmi les groupes les plus vulnérables. Les Tonga sont tributaires des financements extérieurs provenant de l'aide au développement, des prêts et des envois de fonds effectués par une importante diaspora tonguienne. Les Tonga sont situées sur la ceinture de feu du Pacifique, une zone où l’activité géologique est importante. Le pays est classé deuxième pays le plus vulnérable face aux risques naturels (après Vanuatu).

Les Tonga ont un bilan mitigé en matière de promotion de l'égalité des sexes et n'ont pas ratifié la Convention sur l'élimination de toutes les formes de discrimination à l'égard des femmes. La participation des femmes à la vie politique est faible : seuls trois femmes sont membres du Parlement national. C'est dans le secteur informel que les femmes travaillent le plus. Deux femmes sur trois déclarent avoir été victimes d’actes de violence fondés sur le genre.

Présence de l'ONU dans les Tonga

L'ONU est présente dans les Tonga depuis 2011 au travers de 16 entités chargées de mettre en oeuvre différents programmes: FAO, OIT, OIM, PNUD, FENU, ONU Environnement, CESAP, UNESCO, FNUAP, UNICEF, UNDRR, OCHA, ONU Femmes, PAM, OMS et OMM.

Objectifs et cibles de développement 

La Stratégie des Nations Unies pour le Pacifique 2018-2022 est un cadre stratégique quinquennal qui définit l’action collective du système des Nations Unies en réponse aux priorités de développement de 14 pays et territoires insulaires du Pacifique, notamment des Tonga. Elle vise à aider les gouvernements et les peuples du Pacifique à prendre des mesures adaptées aux contextes nationaux pour mettre en œuvre le Programme de développement durable à l’horizon 2030. La Stratégie des Nations Unies pour le Pacifique complète le Cadre de développement stratégique des Tonga pour la période 2015-2025 : "Des Tonga plus progressistes: consolider notre héritage", en particulier dans les domaines de l'environnement et de la gestion des ressources naturelles, des infrastructures et des technologies, ainsi que des institutions sociales, économiques et politiques.

Cyclone tropical Harold

Le cyclone tropical de catégorie 4 Harold a touché terre aux Tonga le 9 avril 2020, à 1 heure du matin. Plus de 2.000 personnes ont trouvé refuge dans des centres d'évacuation ce soir-là. Il y a eu des tempêtes et des vents violents à Tongatapu, 'Eua, Ha'apai et Vava'u. Des vagues, des houles et des marées ont frappé la plupart des zones côtières. Pour autant, aucun blessé ni aucune victime n'ont été signalés. Selon les premières évaluations, le cyclone a endommagé de manière plus ou moins importante 982 habitations et en a entièrement dévasté 41. Les estimations ont également fait état de dommages causés aux logements touristiques, aux écoles, aux quais et aux routes côtières à hauteur de 111 millions de dollars. Les stocks de nourriture dans les maisons, les arbres fruitiers et les cultures ont également été endommagés. Le secteur de la pêche a lui aussi été touché : 15 % des bateaux de pêche et de leurs moteurs ont subi des dégâts.

Pandémie de COVID-19

Les Tonga restent l'un des dix pays au monde où aucun cas confirmé de COVID-19 n'a été enregistré. Le gouvernement tongan a décrété l'état d'urgence sanitaire pour la première fois le 12 mars 2020. L’état d'urgence national a été déclaré le 20 mars 2020 pour être ensuite prolongé jusqu'au 12 mars 2021. Les Tonga sont actuellement en "état d'alerte élevé" et ont déclaré la COVID-19 "maladie de santé publique à déclaration urgente obligatoire" jusqu'en septembre 2020. L'impact de la pandémie de COVID-19 a été particulièrement préjudiciable au secteur du tourisme - lequel représente 33% du produit intérieur brut (PIB) - et particulièrement pénalisante, dans ce contexte, pour les femmes, qui produisent et vendent des articles artisanaux et d’autres produits locaux. Une enquête réalisée en juillet 2020 par la Chambre de commerce a révélé que 47 % des chefs d’entreprises tonguiens interrogés ont déclaré qu'ils n'étaient pas très confiants dans la survie de leur entreprise après la COVID-19. Les envois de fonds des travailleurs émigrés, qui constituent une source importante de revenus pour les ménages tonguiens, devraient diminuer de 40,7 %.

L’ONU a mis en œuvre une approche multisectorielle à l’échelle du système pour apporter une répondre globale et coordonnée à la COVID-19. Cette approche vient compléter le Plan d'action national du gouvernement tongan dans trois domaines clés.

  1. Réponse sanitaire : enrayer la transmission du virus et soigner les personnes malades. Guidée par l'Équipe conjointe régionale de gestion des incidents, l’ONU, sous la houlette de l'OMS, aide les Tonga à se préparer pour être en mesure d’identifier les cas de COVID-19, d’atténuer les effets de la pandémie et de mettre en place des mesures de confinement. Cet appui comporte plusieurs volets : assistance technique aux partenaires gouvernementaux, achat de fournitures médicales et d'équipements de protection individuelle (EPI), renforcement des capacités des personnels de santé, communication relative aux risques et mobilisation de la population. L'OMS et l'UNICEF ont fourni trois appareils de dépistage GeneXpert, 56 kits de dépistage et 30.150 articles de protection individuelle, dont des lunettes de protection, des masques et des blouses. D'autres fournitures sont en cours d’achat à travers le Système mondial d’approvisionnement pour la ‎lutte contre la COVID-19‎ mis en place par l’Équipe spéciale du Secrétaire général de l’ONU chargée de la question des chaînes d'approvisionnement. L'OMS, en partenariat avec le Département des Affaires étrangères et du Commerce et le Ministère des Affaires étrangères et du Commerce, a soutenu la création d'un centre dédié au dépistage de la COVID-19. L'OMS a déployé six fonctionnaires techniques pour aider à la prise en charge des cas et appuyer le contrôle et la prévention de l’infection à COVID-19. Les entités de l’ONU ont par ailleurs facilité l'élaboration, l'impression et la diffusion de matériels pédagogiques, d'information et de communication sur la prévention de la transmission de la COVID-19 dans les Tonga. 
     
  2. Réponse humanitaire : répondre aux besoins urgents dans les différents secteurs. Dans le cadre du Plan pour une réponse humanitaire dans le Pacifique, l’ONU apporte son appui aux Tonga pour aider le pays à répondre aux besoins humanitaires urgents des personnes impactées par la pandémie de COVID-19. Les besoins prioritaires dans les Tonga concernent les abris d'urgence, les télécommunications, l'éducation, la sécurité alimentaire et les moyens de subsistance, l'eau potable et l'assainissement, ainsi que la protection des femmes et des jeunes filles exposées à un risque accru de violence fondée sur le genre. ONU Femmes a apporté son appui pour le renforcement des capacités de huit conseillers sur les questions relatives à la COVID-19 et à la violence fondée sur le genre. Par ailleurs, l'UNICEF a distribué des matériels d’information sur la COVID-19 et la protection de l'enfance à 67.078 personnes. Enfin, l'OIM a renforcé les mécanismes existants de mobilisation de la population et de retour d'information pour les populations touchées.
     
  3. Réponse socio-économique : faire face à l'impact social et économique immédiat de la COVID-19. Sur les 5,7 millions de dollars du Plan d'action conjoint 2020 de l’ONU pour les Tonga, et en consultation avec le gouvernement tongan, l’ONU a reprogrammé 476.000 dollars (8 % du budget total) initialement affectés à d’autres programmes et activités afin d’intensifier son appui en réponse à la pandémie de COVID-19. Une évaluation de l'impact socio-économique de la pandémie permettra d'identifier les facteurs de vulnérabilité des Tonga dans cinq domaines clés du Cadre des Nations Unies pour la réponse socio-économique immédiate à la COVID-19. Cela permettra d'orienter les plans d’intervention pour les 12 à 18 prochains mois, notamment dans les domaines de la santé, de la protection sociale et des services de base, de la relance économique, de la réponse macroéconomique ainsi que de la collaboration multilatérale. Un rapport régional sur la situation dans les Tonga sera établi d'ici septembre 2020.

Pour en savoir plus, consultez la page https://pacific.un.org/en/about/tonga

Pour consulter le site web du bureau multipays pour les pays et territoires insulaires du Pacifique, rendez-vous sur le site https://pacific.un.org

Équipe de pays des Nations Unies en Tonga

Bureau du/de la Coordonnateur/trice résident/te
Entités de l'ONU dans les Tonga

Documents clés de l'ONU

PNUAD/Plan-cadre de coopération des Nations Unies pour le développement durable

Date de début du cycle
01 janvier 2018
Date de fin du cycle
31 décembre 2022
Début du nouveau cycle
01 janvier 2023